Golfe du Morbihan - ONCFS
  • Accueil
  • Infos
  • Actualités
  • La prospection des herbiers de zostères dans le golfe du Morbihan en 2012

La prospection des herbiers de zostères dans le golfe du Morbihan en 2012

mardi 27 novembre 2012 à 09:32
Notez cet article
(2 Votes)
Propection herbiers en kayak avec le CKCV, ici un herbier de Zostère marine à l'ouest de l'Ile d'Arz Propection herbiers en kayak avec le CKCV, ici un herbier de Zostère marine à l'ouest de l'Ile d'Arz ONCFS
Si l’attractivité du golfe du Morbihan pour les oiseaux n’est plus à démontrer, son intérêt pour certains habitats marins est peut-être moins connu. La présence d’une grande partie des oiseaux hivernants est pourtant conditionnée par la présence d’habitats alimentaires favorables, notamment les  herbiers de zostères. Le golfe du Morbihan présente l’un des deux plus importants herbiers de zostères français après le bassin d’Arcachon.

Le golfe du Morbihan accueille un échantillon représentatif de ces habitats au niveau européen, avec plus de 600 hectares pour Zostera noltii et plus de 800 hectares pour Zostera marina. Les zones d'herbiers du golfe accueillent plus de la moitié de l'effectif d'oiseaux migrateurs et hivernants qui viennent s'y nourrir (Bernache cravant, canards herbivores). En raison de cette valeur patrimoniale et écologique, de nombreux dispositifs de protection ont été mis en place sur le site (RNN, RNCFS, Natura 2000, etc.). Pour la mise en place de Natura 2000, la DREAL Bretagne à délégué le suivi de la Zone de Protection Spéciale à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et le suivi de la Zone Spéciale de Conservation au Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Golfe du Morbihan. Les espaces d’échanges mis en place au niveau régional et national (réseau Natura 2000, forum des Aires Marines Protégés), ont permis par ailleurs de créer des contacts et de mettre en évidence des besoins communs entre des organismes à vocation scientifique comme Ifremer et les gestionnaires locaux.

toulindac_marina-21082012_1 anemone_portnavalo_1_16092012
A gauche : Herbier de  Z. marine à Toulindac, Baden               Photos : L. Picard, ONCFS, 2012
A droite : Anémone fixée sur une feuille de Z. marine, à Port-Navalo   

 gravo_marina_1 z-marina_annuelle_noltii_blur_09072012red
A gauche : Herbier de  Z. marine annuelle recouvert d’épiphytes à l'ouest de l'Ile d'Arz        Photos : L. Picard, ONCFS, août 2012
A droite : Z. naine (à droite) et Z.  marine annuelle (à gauche), dans l’anse de Tascon.  

Depuis les années 60, les herbiers de zostère du golfe du Morbihan ont été régulièrement cartographiés (Mahéo et Denis entre 1960 et 1990, pour en savoir plus, cliquez ici ; Bernard et Chauvaud, en 2002 dans le cadre de l’élaboration du Document d’Objectif Natura 2000 ; compilation de données se basant sur la période 1997-2007 dans le cadre du REBENT en 2007), aucun suivi global n’a cependant été fait depuis plus de dix ans.

Suite à une commande issue de la Directive Cadre sur l’Eau, un nouveau programme de suivis des herbiers dirigé par Ifremer a été lancé pour 2012-20143, Il s’agit d’une étude de faisabilité pour une démarche générale de développement d’indicateurs surfaciques « Herbiers » intégrant :
1.    La possibilité de démontrer la capacité technique et économique de l’outil imagerie (satellite, aéroportées et acoustique) à produire des indicateurs de suivi de la qualité du milieu à partir de la couverture végétale marine littorale.
2.    L’utilisation de la modélisation comme outil de détermination de l’aire potentielle de distribution des habitats concernés comme aire de référence.
3.    La formulation d’indicateurs surfaciques proprement dits en se basant sur les paramètres calculés à partir des deux volets imagerie et modélisation.

Le golfe du Morbihan et le bassin d’Arcachon ont été retenus comme sites pilote. Pour aider à la calibration et à la validation des traitements, des campagnes terrain sont également programmées (et recourant à divers moyens techniques (photographie aérienne, radiométrie in situ, taux de recouvrement et , acoustique, prélèvements pour des mesures de biomasse sont prévues en zone intertidale et subtidale par plongée sous-marinee, etc.). Pour les opérateurs Natura 2000, un tel projet était très attendu. L’un des besoins concret de cette actualisation est l’utilisation de cette donnée comme outil d’aide à la décision dans le cadre des évaluations des incidences Natura 2000 (ex : réorganisation des zones de mouillage).

L’ONCFS a pris contact avec Ifremer afin de contribuer au projet en proposant notamment d’apporter une indispensable « connaissance du terrain ». Plusieurs rencontres ont permis d’identifier diverses problématiques liées au projet. L’idée était aussi d’associer les acteurs locaux pouvant apporter des informations sur la localisation de ces herbiers (Roger Mahéo, SIAGM, Bretagne-Vivante, collectivités, club de kayak de Vannes, pêcheurs, etc.).

En amont, il a été convenu de prospecter les différents sites potentiels, afin de vérifier la présence ou non des zostères comparativement à 2002. Ce travail devait permettre d’orienter et de préciser au mieux le choix de secteurs à couvrir lors de la prospection aérienne et acoustique. Environ 150 heures de terrain ont été consacrées à ces prospections, en grande partie par les agents de l’ONCFS, éssentiellement à pied pour Zostera noltii, et en bateau ou en apnée pour Zostera marina. Deux sorties thématiques ont été également organisées avec le Canoë Kayak Club de Vannes et médiatisées par le biais d’un article dans Ouest-France. Suite à cela, Mr Corlay, pêcheur professionnel d’anguilles, a pris contact avec l’ONCFS pour apporter des informations sur l’évolution récente des herbiers et la localisation spécifique des zones à Zostère marine annuelle (Zostera angustifolia), une forme moins connue que la forme pérenne. Au final, la plupart des herbiers à ont pu être vérifiés et de nouveaux sites ont été trouvés (6 000 points de localisation GPS). Diverses configurations ont été  constatées, rendant compte de la complexité du site et des difficultés inhérentes à la cartographie : présence fréquente d’épiphytes ; recouvrement par la vase, les entéromorphes, les cynobactéries ou les gracillaires. De même, la présence fragmentée au sein des concessions ostréicoles et la variabilité des zostères avec la présence régulière de la forme annuelle de Zostera marina sont à souligner.

Le bilan détaillé de ces prospection est téléchargeable sur ce site. Nous rappelons que les résultats présentés dans ce bilan ne sont pas issus d'une prospection exhaustive et correspondent à un état des lieux à un moment donné pour un certain nombre de sites. Toute interprétation ou utlisation doivent être mesurées en fontion de cela. Pour le télécharger, cliquez ici.

carte_globalered
Carte de prospection 2012 et comparaison avec les cartographie de 1990-91 (Mahéo,1992) et 2001 (Bernard & Chauvaud, 2002)

kedrean_17072012_2 noltii_portnavalo_1_16092012
A gauche : Herbier de  Z. naine recouvert par des épiphytes en baie de Kerdréan     Photos : L. Picard, ONCFS, 2012
A droite : Brin de Zostère marine annuelle à Port-Navalo

La deuxième phase d’acquisition aéroportée du projet devait se dérouler en septembre 2012. Malheureusement, le survol aérien n’a pas pu avoir lieu car les conditions météorologiques étaient insuffisantes pour réaliser une acquisition d’images de grande qualité. La mission aéroportée a donc été reportée en  2013. L’équipe d’Ifremer a tout de même fait le déplacement, accompagnée de Christian Hilly de l’UBO, pour réaliser quelques manips. Une équipe, accompagnée par le chef du Service Départemental de l’ONCFS, est partie en kayak afin de tester les possibilités de prélèvements de biomasse de Zostera marina. En dépit d’un fort coefficient, l’herbier n’a pas suffisamment découvert pour réaliser le moindre prélèvement. Une autre équipe nautique, a réalisé des prélèvements de biomasse au large des iles de Drennec et des Logoden à bord de la plate du Nauplius de la station biologique de Bailleron (Université de Rennes). La dernière équipe, accompagnée par le chargé de mission de l’ONCFS et un agent du Centre d’Etudes et de Valorisation des Algues, a pu procéder à l’acquisition in situ de signatures spectrales. Cette deuxième opération a fait office de « banc d’essai » mettant en évidence les difficultés techniques liées aux spécificités du site (accès à marée basse, marées, turbidité, etc.). Elle devrait permettre à l’avenir d’adapter plus finement le protocole aux exigences du site.

Tant pour les prospections réalisées en amont qu’au cours de la deuxième phase d’acquisitions de données in situ, du projet, il en ressort que la collaboration avec les acteurs locaux est très bénéfique. Elle permet de gagner du temps sur le terrain et la mise à disposition éventuelle de moyens humains et matériels. De même, du point de vue du gestionnaire, il est valorisant de travailler plus étroitement avec  des structures à vocation scientifique comme l’Ifremer. Cette connexion entre les organismes de recherche et les gestionnaires locaux doit être valorisée, l’existence de réseaux comme celui des Aires Marines Protégés ou les Sites Natura 2000 permettant de mettre en lien ces différents acteurs.

imgp0632red imgp0567red

dscf0042red
En haut à gauche : Cadrat et prélèvement de biomasse sur un herbier de  Zostère marine dans le golfe du Morbihan
En haut à droite: Mesures radiométriques avec le CEVA,  Ifremer  et l’ONCFS sur un herbier de Zostère naine dans le golfe du Morbihan
En bas : Cadrat et prélèvement de biomasse sur un herbier de  Zostère naine dans l'anse de Baden
Photo : T. Bajjouk, Ifremer, septembre 2012

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

L'ONCFS est un établissement public, sous double tutelle des Ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture, en charge de la connaissance de la faune sauvage et de ses habitats, de la police de la chasse et de l'environnement et de l'appui technique auprès des décideurs politiques, aménageurs et gestionnaire de l'espace rural.  L'ONCFS est implanté dans tous les départements métropolitains et d'outre-mer.

Site internet : www.golfedumorbihan.org Adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan