Golfe du Morbihan - ONCFS

Les sites du Conservatoire du Littoral

Notez cet article
(6 Votes)
L'ile aux Oiseaux en arrière plan, l'un des rares îlots appartenant à l'Etat L'ile aux Oiseaux en arrière plan, l'un des rares îlots appartenant à l'Etat ONCFS
Le Conservatoire du littoral est un établissement public français qui mène une politique foncière visant à la protection des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres français (métropole et DOM-COM). La gestion des sites acquis par cet établissement est généralement confiée à des collectivités ou des associations.
Dans le golfe du Morbihan, un certain nombre de sites ont fait l'objet d'acquisitions foncières importantes par le Conservatoire : Ile d'Ilur, site de Kerpenhir Lopérec, marais de Pen en Toul, pointe des Emigrés, marais de Séné - Baie de Mancel Montsarrac, pointe de Penhap, rives du Vincin.
Le Conservatoire du Littoral

Le Conservatoire du littoral, plus précisément le Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres (CELRL), est un un établissement public national à caractère administratif, créé en 1975. Il acquiert des terrains fragiles ou menacés, à l'amiable, par préemption, ou exceptionnellement par expropriation.
Le Conservatoire du littoral est placé sous la tutelle du ministre chargé de la protection de la nature. Son instance de décision est constituée par son conseil d'administration, composé à parité d'élus nationaux, départementaux et régionaux d'une part, de représentants de l'Etat et de personnalités qualifiées d'autre part. Il est représenté par 10 délégations régionales. L'équipe du Conservatoire national du littoral comprend une centaine de personnes, à la Corderie royale à Rochefort, à Paris et aux sièges des délégations régionales. 580 gardes du littoral, recrutés par les collectivités locales et les organismes gestionnaires assurent, tout au long des côtes, la surveillance et l'entretien des sites du Conservatoire.
Au 1er janvier 2003, le Conservatoire assurait la protection de 125 000 hectares sur 500 sites, représentant 861 km de rivages soit plus de 10% du linéaire côtier. Son budget annuel est de l'ordre de 30 M€, dont 25 M€ consacrés à l'acquisition et à l'aménagement des sites. L'essentiel de ces moyens vient de l'Etat. Les collectivités locales et l'Europe apportent aussi leur concours. Des entreprises mécènes et des particuliers apportent également des contributions volontaires.

Pour en savoir plus : Conservatoire du littoral

Les sites du Conservatoire du littoral dans le golfe du Morbihan

Les sites acquis par le Conservatoire du littoral représentent une superficie cumulée de plusieurs centaines d'hectares dans le golfe du Morbihan. Ils sont pour la plupart ouverts au public et font l'objet d'une gestion par des collectivités locales (communes de Vannes, Île aux Moines, Locmariaquer, SIAGM, ...) ou des associations (Bretagne Vivante).

Kerpenhir Lopérec

A l'initiative de la commune, l'intervention du Conservatoire a permis depuis 1984 la constitution d'un domaine de 95 hectares, sur un secteur soumis à une forte pression foncière. La commune de Locmariaquer est gestionnaire des terrains par voie de convention.
Le site s'articule en deux zones distinctes : la pointe de Kerpenhir , et les dunes de Saint Pierre Lopérec (Marais et digue du Brénéguy, Pointe Er Hourel, dunes de Saint-Pierre, pointe Er long).
Plusieurs chantiers de réhabilitation ont suivi l'acquisition afin de restaurer les qualités paysagères du site et d'assurer au public un confort de visite. Ainsi la pointe de Kerpenhir, et les abords du sémaphore ont été aménagés.

Pour en savoir plus : Kerpenhir Lopérec


Vu depuis la pointe de Kerpenhir... Un très beau site, offrant une vue imprenable sur l'entrée Janvier 2011, ONCFS
du golfe et Port-Navalo, mais un site également très sensible au piétinement (dunes),
qu'il convient donc de préserver.

Ile d'Ilur

Acquise en 2008, Ilur est gérée depuis janvier 2009 par le Projet de Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan (SIAGM). Un gardien du littoral a été recruté pour entretenir l'île et gérer la fréquentation des visiteurs. Le Projet de Parc, la mairie de l'Ile d'Arz et le Conservatoire du Littoral travaillent sur un projet de gestion adaptée du site (maîtrise de la fréquentation, pâturage, élimination de plantes invasives, ...).
Cette île de 37 hectares présente un mosaïque de milieux naturels : prairies naturelles fauchées, boisement de feuillus et de conifères, vasières, îlots, plages, cordons dunaires, marais littoraux, micro-falaises. Cette diversité de milieux fait de ce site un espace favorable à l'accueil de l'avifaune migratrice.

Pour en savoir plus : Ilur

Pointe des émigrés

La commune de Vannes est gestionnaire de ce site acquis en 1986-1987. Il représente une superficie de 30 ha, dont 10 ha de marais, auxquels il convient d’associer la vasière et les herbiers adjacents. Le site est situé aux portes de Vannes, dans le fond du golfe du Morbihan, aux embouchures des rivières de Vannes, rives du Vincin et de Séné. Les prairies de la pointe des Emigrés sont pâturées par des baudets du Poitou et des moutons Landes de Bretagne. Ces animaux évitent l’enfrichement des parcelles et améliorent la diversité de la faune et de la flore. Le site est fréquenté par les oiseaux hivernants surtout , grèbes castagneux, grèbes huppés et grèbes à cou noir ainsi, garrots à œil d’or, harles huppés, sarcelles d’hiver.

Pour en savoir plus : Emigrés - Vincin


Rives du Vincin

La commune de Vannes est gestionnaire de ce site acquis entre 1995 et 2006. Il représente une superficie totale de 43 ha. C’est une zone de déprise agricole située en surplomb de la rive ouest du Vincin, du côté de Bernus, puis vers le sud-est, de Kercado à Conleau. Situé à proximité immédiate de Vannes, le site des Rives du Vincin est particulièrement sensible à la pression humaine et la banalisation du paysage. Les étendues humides du Vincin abritent une avifaune importante, avec 110 espèces recensées. Les haies littorales sont entretenues pour la tranquillité de l’avifaune et des chemins sont aménagés pour canaliser la fréquentation du grand public.

Pour en savoir plus : Emigrés - Vincin


Groupe de sarcelles d'hiver sur les rives du Vincin Janvier 2011, ONCFS


Pointe de Penhap

La commune de l’Ile aux Moines est gestionnaire de ce site acquis entre 1980 et 2007. Il représente une superficie de 45 ha. Situé à la pointe méridionale de l'île, le site de Penhap est formé en partie de landes, de prairies (oseille, gentiane, chardon…), de bois de feuillus (orme, laurier sauce…) et de futaies de résineux . Le programme d'acquisition compterait au total 70 hectares. Des travaux d'aménagements sont prévus ou en cours : remise en état des vergers, des prairies, création de sentiers adaptés au respect des zones fragiles, signalétique… La commune a embauché un garde du littoral en 2001.

Marais de Séné - Baie de Mancel/ Montsarrac

Voir article RNN des marais de Séné

Marais de Pen en Toul

Voir article Les marais littoraux protégés dans le golfe du Morbihan

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

L'ONCFS est un établissement public, sous double tutelle des Ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture, en charge de la connaissance de la faune sauvage et de ses habitats, de la police de la chasse et de l'environnement et de l'appui technique auprès des décideurs politiques, aménageurs et gestionnaire de l'espace rural.  L'ONCFS est implanté dans tous les départements métropolitains et d'outre-mer.

Site internet : www.golfedumorbihan.org Adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan