Golfe du Morbihan - ONCFS

La zone de tranquillité pour les oiseaux du golfe du Morbihan

Notez cet article
(3 Votes)
Bernache cravant fuyant la tempête et se réfugiant dans la Zone de tranquillité dans le fond de la baie de Sarzeau, Ludré Bernache cravant fuyant la tempête et se réfugiant dans la Zone de tranquillité dans le fond de la baie de Sarzeau, Ludré ONCFS
La zone de tranquillité pour les oiseaux du golfe du Morbihan a été créée en 2002 sur le Domaine Public Maritime. Elle consiste en une interdiction d’accès temporaire sur l'estran (1er octobre au 31 janvier). Elle se justifie par la présence très importante  sur ces secteurs de regroupements d’oiseaux en migration et en hivernage qui viennent s’alimenter sur les herbiers de zostère naine (habitats d’intérêts communautaire).

Intérêt écologique de la zone de tranquillité

Les deux zones de tranquillité couvrent un ensemble d’habitats naturels remarquables dont certains jouent un rôle majeur à l’échelle du golfe, à l’échelle nationale et internationale.
Les deux sites réunis constituent notamment le plus vaste herbiers de zostère naine de Bretagne et le deuxième en France après le bassin d’Arcachon (130 ha à Tascon et 350 ha en baie de Sarzeau, soit environ un herbier de 480 ha). Ces herbiers sont en régression à l’échelle internationale et constituent un enjeu de préservation majeur dans le golfe du Morbihan. Les herbiers sont des habitats dynamiques et annuels, mais fragiles et sensibles aux variations naturelles et aux modifications anthropiques.

L’anse de Tascon et la baie de Sarzeau représentent en moyenne plus de 40% de l’effectif hivernal des oiseaux comptés dans le golfe, pour seulement 4% de sa superficie (rivière d’Auray comprise).

La zone de tranquillité fait partie des sites suivis depuis de nombreuses années si bien que nous disposons d’une bonne connaissance du fonctionnement ornithologique de ce secteur (suivis de Roger Mahéo notamment, et comptages collectifs réalisés depuis 2005 avec l'ONCFS, la Fédération des chasseurs du Morbihan, la RNN des marais de Séné, Bretagne-Vivante, le Groupe Ornithologique Breton, la commune de Sarzeau, la commune de l'Ile aux Moines et récemment le SIAGM). Diverses espèces y sont dénombrées, dont de gros effectifs en canard siffleur, canard colvert, canard pilet, bernache cravant, pluvier argenté, barge à queue noire et Bécasseau variable. En moyenne, au plus fort de la saison (novembre à janvier), on peut dénombrer plus de 20 000 oiseaux sur les deux zones en une seule journée de comptage.

Deux thèses successives ont été réalisées partiellement sur ces secteurs et sur l’importance du facteur dérangement sur les oiseaux : « Évaluation de l’état écologique des milieux côtiers et des effets anthropiques associés : mise en place d’une méthode basée sur les relations bernaches - zostères dans le Golfe du Morbihan » Diane Desmonts, 2008 ; « «Le dérangement de l’avifaune sur les sites naturels protégés de Bretagne: état des lieux, enjeux et réflexions autour d’un outil d’étude des interactions hommes/oiseaux », Nicolas le Corre, 2009.


(pour télécharger la carte, cliquez ici )

NOUVEAU : Vous pouvez également consulter directement ces cartes sur Google Map, cliquez ici

Contexte réglementaire

Les deux zones concernées ont historiquement fait l’objet d’une pression de chasse importante. C’est dans ce sens qu’elles ont été classées en réserve de chasse maritime dès 1973. Il n’y a actuellement pas de problème de braconnage sur ces sites.
En revanche à partir des années 90, elles ont fait l’objet d’une pression de pêche à la palourde très importante, pêche qui s’est progressivement professionnalisée. Un arrêté de la Préfecture de Région de 1999 a d’ailleurs permis la création d’une « zone de protection des zostères » qui réglemente et interdit la pêche pour certains secteurs, dont les deux zones de tranquillité.

Le site fait également l’objet d’une importante pression touristique.
-    Elle s’exerce par la randonnée sur les pourtours du golfe, rendue possible par à la mise en place de la servitude de passage des piétons sur le littoral. Au-delà du dérangement par la pêche, c’est en partie pour cette raison qu’en 2002, un arrêté préfectoral met en place la zone de tranquillité de l’avifaune.
-   Les activités nautiques peuvent également constituer une pression de dérangement. Un arrêté a donc été pris en 2006 par la Préfecture Maritime pour y interdire la navigation, en conformité avec les engagements qui avait été pris lors de l’élaboration du Schémas de Mise en Valeur de la Mer.

Pour télécharger les textes réglementaires, cliquez ici

Pour télécharger les bilans de comptages d'oiseaux, cliquez ici


Pendant l'hiver des milliers d'oiseaux viennent se reposer sur la zone de tranquillité de Tascon-Est. ONCFS


La baie de Sarzeau constitue la plus grande concentration d'oiseaux du golfe du Morbihan. Des milliers de ONCFS
canards et de limicoles viennent s'y nourrir à marée basse et suivent progressivement le flux de la marée
montante, s'avançant vers le fond de la baie. Au regard d'un tel effectif, la zone de tranquillité prend tout son sens.

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

L'ONCFS est un établissement public, sous double tutelle des Ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture, en charge de la connaissance de la faune sauvage et de ses habitats, de la police de la chasse et de l'environnement et de l'appui technique auprès des décideurs politiques, aménageurs et gestionnaire de l'espace rural.  L'ONCFS est implanté dans tous les départements métropolitains et d'outre-mer.

Site internet : www.golfedumorbihan.org Adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan