Golfe du Morbihan - ONCFS
Espaces protégés dans le golfe du Morbihan

Espaces protégés dans le golfe du Morbihan (10)

Conséquence d'une richesse naturelle exceptionnelle, le golfe du Morbihan dispose d'un réseau de sites protégés très complexe et diversifié (statuts et gestionnaires). Cette rubrique présente ces différents sites protégés, réglementés ou labellisés...

Les Réserves Naturelles Nationales sont des dispositifs de protection parmi les plus "forts" en France. Elles concernent la plupart du temps des espaces à fort enjeu de préservation en raison des habitats naturels et des espèces qu'elles hébergent.
La Réserve Naturelle Nationale des marais de Séné est un site de première importance pour la préservation de l'environnement dans le golfe du Morbihan, particulièrement pour les oiseaux.
L’État a confié la gestion de la réserve naturelle à trois gestionnaires : la Commune de Séné, l’association Bretagne Vivante - SEPNB et l’Amicale de Chasse de Séné.

L’ensemble du golfe du Morbihan et de son bassin versant fait l’objet d’un projet de Parc Naturel Régional (pPNR). Ce territoire comprendrait 38 communes, pour un territoire de 92 000 hectares, regroupant 144 000 habitants. La mise en place de ce projet de parc remonte à plus de dix ans et devrait se concrétiser prochainement. Le projet est piloté par le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Golfe du Morbihan.

D'un point de vue réglementaire, le plus ancien statut de protection et qui prévaut encore actuellement dans le golfe du Morbihan, est le classement en Site Inscrit de 1965. Cette démarche était un premier pas vers la reconnaissance de l'intérêt environnemental et paysager de ce site et la nécessité de le préserver. Le Site Inscrit englobe la quasi totalité de la surface du Domaine Public Maritime ainsi que les espaces terrestres périphériques. Depuis 1965, le contexte local a beaucoup évolué, l'urbanisation s'est largement étendue et il est donc envisagé de faire évoluer ce périmètre.

Dans le golfe du Morbihan, outre la vaste Réserve Naturelle des marais de Séné, d'autres anciens marais salants de plus petite taille font également l'objet de mesures de protection : marais du Duer, marais de Pen en Toul, marais de Lasné, ... Chaque site fait l'objet d'une gestion et d'une réglementation particulière et les statuts fonciers et propriétaires sont divers : Espaces Naturels Sensibles du Conseil Général du Morbihan, Espaces du conservatoire du Littoral, Site Classé, Réserve Naturelle Régionale.

Le Conservatoire du littoral est un établissement public français qui mène une politique foncière visant à la protection des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres français (métropole et DOM-COM). La gestion des sites acquis par cet établissement est généralement confiée à des collectivités ou des associations.
Dans le golfe du Morbihan, un certain nombre de sites ont fait l'objet d'acquisitions foncières importantes par le Conservatoire : Ile d'Ilur, site de Kerpenhir Lopérec, marais de Pen en Toul, pointe des Emigrés, marais de Séné - Baie de Mancel Montsarrac, pointe de Penhap, rives du Vincin.
Les Espaces Naturels Sensibles sont des sites naturels acquis par les conseils généraux dans l'objectif d'être préservés, tout en faisant l'objet d'une ouverture au public, maîtrisée et réglementée.
Dans le Morbihan, le Conseil général a fait l'acquisition d'un important réseau d'Espaces Naturels Sensibles, notamment sur la frange littorale. En partenariat avec le Conservatoire du littoral et les collectivités territoriales, ces acquisitions représentent près de 3 000 hectares de milieux naturels, dont une partie importante se trouve dans le golfe du Morbihan ou en périphérie.

La zone de tranquillité pour les oiseaux du golfe du Morbihan a été créée en 2002 sur le Domaine Public Maritime. Elle consiste en une interdiction d’accès temporaire sur l'estran (1er octobre au 31 janvier). Elle se justifie par la présence très importante  sur ces secteurs de regroupements d’oiseaux en migration et en hivernage qui viennent s’alimenter sur les herbiers de zostère naine (habitats d’intérêts communautaire).

Il est bien tentant de venir explorer les dizaine d'îles et îlots du golfe du Morbihan ...
Cependant, la plupart de ces îles sont privées et certaines sont soumises à une réglementation saisonnière visant à préserver les colonies d'oiseaux.
Le débarquement sur les parties terrestres des îles est donc généralement interdit et il est essentiel de respecter cette règle.

Le golfe du Morbihan, associé à la rivière de Penerf et à la rivière de Saint-Philibert, constitue un site "Ramsar" depuis 1991.
Cette appellation de site Ramsar n'engage pas de réglementation particulière mais représente plutôt une reconnaissance internationale de l'intérêt du site comme zone humide et zone d'accueil des oiseaux d'eau de première importance.
Un site Ramsar doit répondre à des critères basés notamment sur les effectifs d'oiseaux présents sur le site, critères largement atteints dans le golfe du Morbihan.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan