Golfe du Morbihan - ONCFS
Si l’attractivité du golfe du Morbihan pour les oiseaux n’est plus à démontrer, son intérêt pour certains habitats marins est peut-être moins connu. La présence d’une grande partie des oiseaux hivernants est pourtant conditionnée par la présence d’habitats alimentaires favorables, notamment les  herbiers de zostères. Le golfe du Morbihan présente l’un des deux plus importants herbiers de zostères français après le bassin d’Arcachon.

Publié dans Actualités
Les Réserves Naturelles Nationales sont des dispositifs de protection parmi les plus "forts" en France. Elles concernent la plupart du temps des espaces à fort enjeu de préservation en raison des habitats naturels et des espèces qu'elles hébergent.
La Réserve Naturelle Nationale des marais de Séné est un site de première importance pour la préservation de l'environnement dans le golfe du Morbihan, particulièrement pour les oiseaux.
L’État a confié la gestion de la réserve naturelle à trois gestionnaires : la Commune de Séné, l’association Bretagne Vivante - SEPNB et l’Amicale de Chasse de Séné.

Une partie du golfe fait l’objet d’un classement en ZPS depuis juin 1991 (code 0206500), renommé FR5310086 suite à la désignation du site Natura 2000 (Arrêté du 30 juillet 2004). La zone couvre une surface totale de 9502 ha. Cette surface est essentiellement maritime (91% en DPM).

Publié dans Natura 2000
La zone de tranquillité pour les oiseaux du golfe du Morbihan a été créée en 2002 sur le Domaine Public Maritime. Elle consiste en une interdiction d’accès temporaire sur l'estran (1er octobre au 31 janvier). Elle se justifie par la présence très importante  sur ces secteurs de regroupements d’oiseaux en migration et en hivernage qui viennent s’alimenter sur les herbiers de zostère naine (habitats d’intérêts communautaire).

La saison de comptage des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants a débuté le lundi 9 septembre dans le Golfe du Morbihan pour l’ONCFS et ses partenaires. Les effectifs d’oiseaux sont encore assez faibles mais devraient vite augmenter avec l’arrivée des premiers hivernants (notamment les bernaches cravant). Des comptages sont prévus de septembre à avril, les oiseaux plongeurs font l’objet d’un comptage spécifique en janvier. Depuis l'hiver 2004/05 un collectif s'est mis en place pour assurer le suivi des anatidés (canards), foulques et limicoles (petits échassiers), hivernants dans le Golfe du Morbihan.

Publié dans Actualités
Le climat littoral morbihannais est de type océanique tempéré.
Le golfe du Morbihan bénéficie de conditions climatiques particulières par rapport à l’ensemble breton, comparables à celles des côtes Vendéenne. Sa position géographique, la proximité de la mer et la faible altitude de la frange littorale sud-amoricaine, y introduisent des tendances méditerranéennes (Caillibot, 1990).

Publié dans Géographie physique
L’ensemble du golfe du Morbihan et de son bassin versant fait l’objet d’un projet de Parc Naturel Régional (pPNR). Ce territoire comprendrait 38 communes, pour un territoire de 92 000 hectares, regroupant 144 000 habitants. La mise en place de ce projet de parc remonte à plus de dix ans et devrait se concrétiser prochainement. Le projet est piloté par le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Golfe du Morbihan.

Le Schéma de mise en valeur de la mer (SMVM) du golfe du Morbihan a été lancé dès 2000 et approuvé en 2006. A l'initiative du préfet, cette démarche a permis, d'une part de réunir toutes les personnes et structures ayant une activité socio-économique dans le golfe du Morbihan, d'autre part d'aboutir à un outil d'aménagement du territoire consensuel et concret. Ce SMVM est actuellement le moteur principal d'une action concertée prenant à la fois en compte les besoins des usagers et la préservation d'un environnement de qualité dans le golfe du Morbihan.

D'un point de vue réglementaire, le plus ancien statut de protection et qui prévaut encore actuellement dans le golfe du Morbihan, est le classement en Site Inscrit de 1965. Cette démarche était un premier pas vers la reconnaissance de l'intérêt environnemental et paysager de ce site et la nécessité de le préserver. Le Site Inscrit englobe la quasi totalité de la surface du Domaine Public Maritime ainsi que les espaces terrestres périphériques. Depuis 1965, le contexte local a beaucoup évolué, l'urbanisation s'est largement étendue et il est donc envisagé de faire évoluer ce périmètre.

Le golfe du Morbihan, associé à la rivière de Penerf et à la rivière de Saint-Philibert, constitue un site "Ramsar" depuis 1991.
Cette appellation de site Ramsar n'engage pas de réglementation particulière mais représente plutôt une reconnaissance internationale de l'intérêt du site comme zone humide et zone d'accueil des oiseaux d'eau de première importance.
Un site Ramsar doit répondre à des critères basés notamment sur les effectifs d'oiseaux présents sur le site, critères largement atteints dans le golfe du Morbihan.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan