Golfe du Morbihan - ONCFS
Par sa situation géographique le long du littoral atlantique français et en raison d'une diversité élevée de milieux humides, le golfe du Morbihan représente l'un des 20 sites majeurs pour les oiseaux d'eau en France.
Il joue surtout un rôle d'importance internationale pour les espèces migratrices et hivernantes (Bernache cravant, canards divers, limicoles), et accueille également un certain nombre d'espèces nicheuses.

Les Réserves Naturelles Nationales sont des dispositifs de protection parmi les plus "forts" en France. Elles concernent la plupart du temps des espaces à fort enjeu de préservation en raison des habitats naturels et des espèces qu'elles hébergent.
La Réserve Naturelle Nationale des marais de Séné est un site de première importance pour la préservation de l'environnement dans le golfe du Morbihan, particulièrement pour les oiseaux.
L’État a confié la gestion de la réserve naturelle à trois gestionnaires : la Commune de Séné, l’association Bretagne Vivante - SEPNB et l’Amicale de Chasse de Séné.

Depuis l'hiver 2004/05 un collectif s'est mis en place pour assurer le suivi des anatidés (canards), foulques et limicoles (petits échassiers), hivernants dans le golfe du Morbihan. Il réunit des gestionnaires d'espaces protégés et des associations déjà impliqués dans des dénombrements ornithologiques sur tout ou partie du site : Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, Bretagne Vivante-SEPNB, RNN des marais de Séné, commune de l'Ile-aux-Moines, commune de Sarzeau, Fédération Départementale des Chasseurs du Morbihan, Groupe Ornithologique Breton, Association des amis de la réserve de Séné, Syndicat d'Aménagement du Golfe du Morbihan-Projet de PNR.

Publié dans Actualités

Le cas des espèces plongeuses est spécifique car ces oiseaux échappent en grande partie aux comptages classiques.

Ces espèces « plongeuses » (harle huppé, garrot à œil d’or, différentes espèces de grèbes) évoluent en pleine eau où elles s’immergent très régulièrement en recherche de nourriture. Leur comptage exige donc des conditions d’observation adaptées, plus exigeantes en matière de temps et fortement dépendantes des conditions météorologiques.

Publié dans Actualités

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan