Golfe du Morbihan - ONCFS
Les marais endigués du golfe du Morbihan s’étendent sur plus d’un millier d’hectares, constituant l’un des grands ensemble de marais du littoral atlantique français.
Au delà d’un aspect paysager et historique, ces anciens marais salants et étangs à marée constituent une composante majeure du patrimoine biologique du golfe du Morbihan, notamment pour la flore et la végétation, les oiseaux d’eau, ou le fonctionnement de l’écosystème.

Publié dans Habitats naturels
Dans le golfe du Morbihan, outre la vaste Réserve Naturelle des marais de Séné, d'autres anciens marais salants de plus petite taille font également l'objet de mesures de protection : marais du Duer, marais de Pen en Toul, marais de Lasné, ... Chaque site fait l'objet d'une gestion et d'une réglementation particulière et les statuts fonciers et propriétaires sont divers : Espaces Naturels Sensibles du Conseil Général du Morbihan, Espaces du conservatoire du Littoral, Site Classé, Réserve Naturelle Régionale.

Le Conservatoire du littoral est un établissement public français qui mène une politique foncière visant à la protection des espaces naturels et des paysages sur les rivages maritimes et lacustres français (métropole et DOM-COM). La gestion des sites acquis par cet établissement est généralement confiée à des collectivités ou des associations.
Dans le golfe du Morbihan, un certain nombre de sites ont fait l'objet d'acquisitions foncières importantes par le Conservatoire : Ile d'Ilur, site de Kerpenhir Lopérec, marais de Pen en Toul, pointe des Emigrés, marais de Séné - Baie de Mancel Montsarrac, pointe de Penhap, rives du Vincin.
Les courants de marée constituent les agents morphodynamiques fondamentaux participant de manière importante à la mise en place du matériel sédimentaire. Le cycle de marée est décalé en fonction des caractéristiques bathymétriques et courantologiques qui ont lieu dans le golfe du Morbihan et de la distance des ces zones au goulet de Port-Navalo. Ainsi, on constate un retard maximal de 2 heures et perte d’amplitude de 50 % entre l’entrée et le fond du Golfe.

Publié dans Géographie physique

Zone de Protection Spéciale (ZPS, directive Oiseaux) et Zone Spéciale de Conservation (ZSC, directive Habitats faune flore) constituent l'armature du réseau Natura 2000, un réseau de sites ayant pour vocation de préserver le patrimoine naturel à l'échelle européenne.
Dans le golfe du Morbihan, au vue de l'importance écologique majeure du site, les deux dispositifs sont mis en place et coexistent de manière imbriquée, s'articulant avec l'ensemble des autres sites protégés.

Publié dans Natura 2000
A la demande du Conseil Général du Morbihan, l'ODEM, Observatoire Départemental de l'Environnement du Morbihan, vient d'éditer un atlas de l'environnement, un document très complet et concis, téléchargeable directement sur le site de l'ODEM (pour y accéder, cliquez ici).

Ce atlas vise à apporter une aide à la décision, en particulier pour les élus morbihannais et les services des collectivités territoriales, en constituant un ensemble synthétique de textes, cartes, statistiques et descripteurs portant sur les thématiques environnementales du département.

Le sommaire de l'atlas de l'environnement repose en premier lieu sur le modèle Etat / ressions / Réponses (EPR), initialement proposé par l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE).

http://csem.morbihan.fr/atlas.php

Publié dans Actualités

Comme lors de la dernière édition de la "Semaine du Golfe" en 2009, une nouvelle plaquette sous format "plan de poche" vient d'être éditée. Tirée à 12 000 exemplaires, cette plaquette présente succinctement les différentes réglementations environnementales en vigueur dans le golfe du Morbihan.
Elle suit une logique par type de milieu : "Dans les airs", "A terre", Sur l'eau". Au verso, elle propose une cartographie détaillée des différents espaces protégés et/ou réglementés dans le golfe.

Publié dans Actualités
Différentes familles d'oiseaux se cachent sous l'appellation courante de "grands échassiers" ...
Dans le golfe du Morbihan, ces espèces sont essentiellement représentées par la spatule blanche, le héron cendré et l'aigrette garzette. D'autres espèces sont occasionnellement observées sur le site, la grande aigrette ou le héron garde-boeuf, ainsi que l'ibis sacré, espèce introduite par l'homme.

Page 3 sur 3

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan