Golfe du Morbihan - ONCFS

Promenade accompagnée d'un animal

Notez cet article
(2 Votes)
Un chien de promeneurs fait envoler les canards qui se reposent sur la zone de tranquillité de la baie de Sarzeau, un dérangement répété qui peut être très préjudiciable pour la survie des oiseaux Un chien de promeneurs fait envoler les canards qui se reposent sur la zone de tranquillité de la baie de Sarzeau, un dérangement répété qui peut être très préjudiciable pour la survie des oiseaux ONCFS
Pour un site comme le golfe du Morbihan, hormis les secteurs où une réglementation spécifique est affichée, il n'est bien évidemment pas interdit de se promener librement avec son animal, dans la mesure du respect des autres usagers et de la quiétude des sites (notamment des oiseaux). Il existe d'ailleurs des réglementations spécifiques à observer concernant le dérangement d'espèces protégées et la "divagation" éventuelle d'animaux. La promenade à cheval est également réglementée.
L'enjeu dans le golfe du Morbihan est de pouvoir concilier promenade (surtout avec des chiens) et préservation de la tranquillité des oiseaux.

Promenade avec des animaux et divagation éventuelle

Si il existe des réglementations particulières pour la promenade avec des animaux notamment les chiens, cela concerne essentiellement les zones de plages et lieux de loisirs. Les abords du golfe, sentier piétons notamment, n'imposent en général pas de réglementation particulière comme maintenir son chien en laisse. Lorsque c'est le cas, une signalétique claire est présente sur le site (proximité d'espaces naturels protégés par exemple).

En revanche, il existe une réglementation générale sur la divagation des animaux, c'est à dire lorsque ces derniers se trouvent seuls et errent librement. Cette notion de divagation comprends aussi des cas où le maître est présent mais où l'animal s'éloigne à une distance trop importante. C'est ce dernier point qu'il est important de souligner, car c'est le plus courant lors des promenade sur un site comme le golfe.

Le problème de l'éloignement des animaux, au delà de l'aspect évident de la "sécurité des personnes", est le dérangement qu'il peut occasionner sur les populations d'oiseaux, hivernants ou nicheurs. Ces dérangements, s'ils sont répétitifs ou trop intenses peuvent entraîner l'abandon définitif des colonies ou des sites par les oiseaux. Il faut ajouter à la notion de dérangement, les problèmes de prédation (poussin, oeufs), possible avec les chats et les chiens (de nombreux chiens de compagnie sont aussi des chiens de chasse).
L'enjeu est réel et il n'est pas rare d'observer ce type de dérangement dans le golfe du Morbihan.

La définition réglementaire de la divagation des animaux est énoncée dans les articles L. 211 -23 du Code rural.
Le cas des chiens intéresse plus particulièrement les nombreux promeneurs qui circulent sur les sentiers du golfe. Il faut savoir que tout chien qui est éloigné de la personne qui en est responsable d'une distance de plus de 100 mètres, qui n'est plus sous sa surveillance effective ou se trouve hors de portée de voix ou d'instrument sonore de rappel, est en divagation. Cela est vrai pour tous les chiens, exceptés les chiens en action de chasse et les chiens en garde du troupeau.
La divagation des chats concerne notamment ceux dont le propriétaire n'est pas connu ou identifié et qui sont saisis sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui ou encore à plus de 200 mètres des habitations. Est également en état de divagation, le chat trouvé à plus de 1000 mètres du domicile de son maître qui n'est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci

La divagation des animaux est punie d'une contravention de 2ème classe, parfois d'une amende de 5ème classe de 1.500 euros (article R. 228-5 4° du Code de l'environnement) dans le cas d'un facteur aggravant (divagation sur espaces protégés). Pour des cas plus graves ayant mis en danger autrui, cela peut-être plus élevé et il peut y avoir confiscation de l'animal.

En résumé, il est important de bien surveiller son animal lors des promenades, de le garder à bonne distance et de ne pas l'inciter à courir après les oiseaux.

Les randonnées équestres

La randonnée équestre se pratique autour du golfe du Morbihan, notamment en presqu'île de Rhuys, à l'exception du sentier côtier réservé exclusivement aux piétons (SPPL, pour plus d'infos cliquez ici). Dans tous les cas, ces sentiers sont généralement trop étroits pour accueillir des cavaliers et le piétinement des chevaux peut également être impactant sur des zones fragiles comme les abords de falaise ou micro-falaise.

Concernant la randonnée équestre sur les plages, cela dépend souvent de règlements communaux même si les plages sont sur le Domaine Public Maritime. En général, l'accès est autorisé hors saison, à marée basse. En saison estivale (juillet-août), certaines plages sont interdites aux cavaliers toute la journée, d'autres sont autorisées tôt le matin et tard le soir, toujours à marée basse.

La randonnée à cheval se pratique au pas pour l'essentiel du temps. Un cavalier peut aller au trot ou galop lorsqu'il est seul sur un chemin, et doit repasser au pas lorsqu'il longe des prairies avec des animaux (vaches, moutons, chevaux) ou quand il croise ou double d'autres usagers (piétons, vélos).

Concernant la réglementation avec un cheval. Si vous êtes sur le cheval, vous êtes considéré comme un véhicule et êtes soumis au code de la route. Si vous êtes à pied, devant votre cheval, tenu en main, vous êtes considéré comme un piéton .

Quelques petits conseils si vous croisez un cavalier lors de vos promenades :
- Ne pas avoir peur : les chevaux d'extérieur sont habitués à rencontrer des personnes à conditions qu'on ne les surprenne pas, comme les humains. Si vous marchez et qu'une personne s'approche de vous sans vous prévenir et met sa main sur votre épaule, ou qu'un cycliste freine brusquement derrière vous, vous sursautez. Le cheval fait de même.
- Ne pas se cacher pour laisser passer le cheval, car alors le cheval ne comprend pas pourquoi ce qu'il a vu de loin, a soudain disparu pour
réapparaître d'un coup, sans crier gare.
- Se signaler si vous arrivez par derrière, tout simplement en disant "Bonjour"...
- Maîtriser les chiens, bon nombre d'entre eux viennent aboyer derrière les chevaux. Cela se passe généralement bien, mais le chien risque quand même un coup de pied.
- Réduire sa vitesse, que ce soit le piéton qui coure ou le cycliste, un cheval ne marche qu'à plus ou moins 5 km/h, et il serait bien que les dépassements ou croisements se fassent à des vitesses similaires.

L'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

L'ONCFS est un établissement public, sous double tutelle des Ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture, en charge de la connaissance de la faune sauvage et de ses habitats, de la police de la chasse et de l'environnement et de l'appui technique auprès des décideurs politiques, aménageurs et gestionnaire de l'espace rural.  L'ONCFS est implanté dans tous les départements métropolitains et d'outre-mer.

Site internet : www.golfedumorbihan.org Adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan