Golfe du Morbihan - ONCFS
Dans le golfe du Morbihan, les apports sédimentologiques relatifs à l’érosion côtière directe sont faibles comparé aux apports marins qui s’introduisent par le goulet de Port-Navalo. Cette caractéristique se traduit par une plus grande abondance des vasières, particules fines de Loire et de Vilaine, que des plages de sable plus grossier issu de zone d’érosion proche. De manière globale, l’évolution du trait de côte dans le golfe ne semble pas très importante, les zones de recul correspondent essentiellement à des roches plus tendres ou à des zones situées à proximité de forts courants de marée (Gicquel, 2005).

Publié dans Géographie physique
Les réserves de chasse et de faune sauvage sont des espaces réglementant la chasse. C'est le cas pour la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage du golfe du Morbihan (RNCFS), où la chasse est interdite toute l'année.

Il existe un grand nombre de réserves de chasse en France. En revanche, on dénombre seulement une dizaine de réserves dites "nationales". Elles se différencient des réserves "classiques" par leur superficie importante, le suivi régulier qui y est mis en place et l'existence d'un comité directeur. Ces dernières sont organisées en un réseau national sous la responsabilité de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et de la Fédération Nationale des Chasseurs.

Lors de l'élaboration du Document d'objectif du site Natura 2000, une approche cartographique a été commandée afin de disposer d'une véritable cartographie des habitats naturels du golfe du Morbihan.
Cette cartographie est un véritable outil de travail élémentaire et doit pouvoir servir à orienter les actions de conservation et de gestion des milieux.
Des cartes de synthèse par grands secteurs sont proposées dans cet article, de manière à être plus accessible au grand public. Ces cartes peuvent également servir de support pour la réalisation des évaluations des incidences sur les sites Natura 2000.

Publié dans Habitats naturels
La RNCFS du golfe du Morbihan a été crée en 2008, mais elle ne s'est pas faite du jour au lendemain.

Cette création est le fruit de plus de 60 ans d'évolution des pratiques de la chasse dans le golfe et des périmètres des zones en réserve, ainsi que de la prise en compte grandissante de son intérêt ornithologique à l'échelle nationale et internationale.

Par sa situation géographique le long du littoral atlantique français et en raison d'une diversité élevée de milieux humides, le golfe du Morbihan représente l'un des 20 sites majeurs pour les oiseaux d'eau en France.
Il joue surtout un rôle d'importance internationale pour les espèces migratrices et hivernantes (Bernache cravant, canards divers, limicoles), et accueille également un certain nombre d'espèces nicheuses.

Si l’attractivité du golfe du Morbihan pour les oiseaux n’est plus à démontrer, son intérêt pour certains habitats marins est peut-être moins connu. La présence d’une grande partie des oiseaux hivernants est pourtant conditionnée par la présence d’habitats alimentaires favorables, notamment les  herbiers de zostères. Le golfe du Morbihan présente l’un des deux plus importants herbiers de zostères français après le bassin d’Arcachon.

Publié dans Actualités
Le Schéma de mise en valeur de la mer (SMVM) du golfe du Morbihan a été lancé dès 2000 et approuvé en 2006. A l'initiative du préfet, cette démarche a permis, d'une part de réunir toutes les personnes et structures ayant une activité socio-économique dans le golfe du Morbihan, d'autre part d'aboutir à un outil d'aménagement du territoire consensuel et concret. Ce SMVM est actuellement le moteur principal d'une action concertée prenant à la fois en compte les besoins des usagers et la préservation d'un environnement de qualité dans le golfe du Morbihan.

Situé sur le littoral atlantique morbihannais, entre l’estuaire de la Vilaine et la presqu’île de Quiberon, le golfe du Morbihan constitue une échancrure de la côte communicant avec l’océan par le goulet de Port Navalo. En intégrant, la rivière d’Auray, la Rivière de Noyalo et les différentes îles et îlots, Il s’étend sur environ 13 000 ha, avec une longueur maximale est de 18 km entre Locmariaquer et Le Hézo tandis que sa largeur maximale est de 8 km entre Arradon et la côte de Sarzeau. Il représente environ 240 km de linéaire côtier.
La RNCFS occuppe une large partie du Domaine Public Maritime du golfe.

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan