Golfe du Morbihan - ONCFS
Le golfe du Morbihan abrite une "biodiversité" riche et diversifiée, du fait notamment de la grande variété des habitats naturels présents sur le site.
Publié dans Autres espèces
La circulation dans les espaces naturels avec des engins motorisés est strictement réglementée. Les plages, dunes ou abords de vasières sont des espaces naturels et la circulation y est donc le plus souvent interdite. La dégradation et le dérangement occasionnés par ces véhicules sur l'estran ou sur les milieux littoraux est une réalité et un véritable problème. Dans le golfe du Morbihan, ces pratiques restent peu fréquentent et localisées.

La nature et l’organisation des sédiments jouent un rôle non négligeable dans la présence des herbiers de zostères et de spartines qui, inversement, participent aussi à la stabilisation et la fixation des vasières du golfe.
La gestion de l’avifaune hivernante par le suivi notamment de la ressource alimentaire majeure que constituent les herbiers reste donc indissociable de la prise en compte des caractéristiques hydrosédimentaires du golfe du Morbihan.

Publié dans Géographie physique
Dans le golfe du Morbihan, les apports sédimentologiques relatifs à l’érosion côtière directe sont faibles comparé aux apports marins qui s’introduisent par le goulet de Port-Navalo. Cette caractéristique se traduit par une plus grande abondance des vasières, particules fines de Loire et de Vilaine, que des plages de sable plus grossier issu de zone d’érosion proche. De manière globale, l’évolution du trait de côte dans le golfe ne semble pas très importante, les zones de recul correspondent essentiellement à des roches plus tendres ou à des zones situées à proximité de forts courants de marée (Gicquel, 2005).

Publié dans Géographie physique
Les réserves de chasse et de faune sauvage sont des espaces réglementant la chasse. C'est le cas pour la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage du golfe du Morbihan (RNCFS), où la chasse est interdite toute l'année.

Il existe un grand nombre de réserves de chasse en France. En revanche, on dénombre seulement une dizaine de réserves dites "nationales". Elles se différencient des réserves "classiques" par leur superficie importante, le suivi régulier qui y est mis en place et l'existence d'un comité directeur. Ces dernières sont organisées en un réseau national sous la responsabilité de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage et de la Fédération Nationale des Chasseurs.

Le golfe du Morbihan abrite un ensemble d'habitats naturels rares et menacés, notamment marins et littoraux. Plusieurs dizaines d’habitats d’intérêt européen ont été recensés et occupent de vastes surfaces.
Par ailleurs, le golfe joue également un rôle "fonctionnel", notamment en raison d'une dynamique littorale très spécifique et abrite un nombre élevé d'espèces végétales et animales.

Publié dans Habitats naturels
Par sa situation géographique le long du littoral atlantique français et en raison d'une diversité élevée de milieux humides, le golfe du Morbihan représente l'un des 20 sites majeurs pour les oiseaux d'eau en France.
Il joue surtout un rôle d'importance internationale pour les espèces migratrices et hivernantes (Bernache cravant, canards divers, limicoles), et accueille également un certain nombre d'espèces nicheuses.

La quasi-totalité du Domaine Public Maritime du golfe du Morbihan est en réserve de chasse (RNCFS), excluant toutes activités cynégétiques sur le site. Quelques portions de DPM sont chassés : entre Le Hézo et Le Passage, Boëde, Arzon, estran de l'Ile aux Moines et de l'Ile d'Arz.

La pêche à pied de loisir constitue une pratique traditionnelle dans le golfe du Morbihan, ainsi qu'une attraction ludique pour les touristes. Cependant elle est soumise à une réglementation précise : saisons, tailles, espèces collectées, zones géographique, techniques de pêche, quantités prélevées .... Il est notamment  interdit de pêcher à l'intérieur des concessions ostréicoles.
Dans le golfe du Morbihan et sa périphérie, les secteurs de pêche à pied sont relativement fréquentés (Tascon, Locmariaquer). Si la réglementation n'est pas respectée, l'impact sur l'environnement et sur la ressource est loin d'être négligeable.

Les Réserves Naturelles Nationales sont des dispositifs de protection parmi les plus "forts" en France. Elles concernent la plupart du temps des espaces à fort enjeu de préservation en raison des habitats naturels et des espèces qu'elles hébergent.
La Réserve Naturelle Nationale des marais de Séné est un site de première importance pour la préservation de l'environnement dans le golfe du Morbihan, particulièrement pour les oiseaux.
L’État a confié la gestion de la réserve naturelle à trois gestionnaires : la Commune de Séné, l’association Bretagne Vivante - SEPNB et l’Amicale de Chasse de Séné.

Page 1 sur 2

Faune Sauvage du Golfe du Morbihan